Loading

bien recevoir

Quelques trucs pour recevoir sans tracas : planification, préparation et présentation

publié à : Fêtes, Soirées  |  1 septembre, 2016

Recevoir à la maison est une façon fantastique de revoir la famille et les amis et de ralentir un peu la frénésie du monde dans lequel nous vivons. Pour un repas mémorable, prenez le temps d’y inclure quelques touches spéciales non seulement dans la préparation du repas, mais aussi dans la décoration de la table. Les cartons de place, les ronds ou anneaux de serviettes et les porte-couteaux sont souvent oubliés ou omis. J’aime mettre des cartons de place sur la table; on prend ainsi le temps de la réflexion et choisir où chaque convive sera le mieux assis pour stimuler agréablement la conversation. De plus, les cartons de place permettent d’éviter le moment intimidant où les convives arrivent à la table et se demandent où ils devraient s’asseoir. Il existe plusieurs autres choix tout aussi créatifs que ces petites cartons classiques : j’aime bien prendre une poire et y faire une toute petite incision pour y insérer le carton de table qui sera en fait une étiquette en cuivre de jardin sur laquelle j’inscris le nom de l’invité. Vous pouvez aussi demander à vos enfants d’attacher des étiquettes-cadeaux autour des serviettes de table avec un ruban de tissu ou un ruban d’écorce. D’ailleurs, pour Pâques ou Noël, les enfants m’aident à confectionner de grands biscuits au sucre et à les décorer du nom de nos invités.

Si vous n’aimez pas l’idée de porte-couteaux, vous pouvez toujours utiliser des cailloux plats, des porte-baguettes ou des coquillages. Les rubans de tissu, les biais gansés ou les rubans d’écorce se manient bien pour faire des ronds de serviettes; vous pouvez les décorer avec des fleurs, des feuilles, des graminées, des herbes ou des coquillages. Finalement, si vous désirez surtout impressionner chacun, imprimez le menu et déposez quelques copies sur la table.

Les amis ou les clients me demandent souvent comment polir un peu plus le style de la soirée. Cette question me refait toujours penser à mon mantra : garder les choses simples. Que ce soit le menu, la présentation ou le décor, une approche maximaliste n’est pas nécessairement la meilleure. Vous n’avez pas besoin d’offrir six salades pour un dîner buffet. En réalité, deux ou trois vraiment bonnes salades suffisent, à condition qu’elles soient différentes l’une de l’autre évidemment. Par exemple, vous pourriez servir une grande salade de pommes de terre grillées et pancetta et des haricots verts arrosés d’un filet de vinaigrette à la moutarde Dijon que vous jumellerez à une très grande assiette de tomates mûries sur pied tranchées et humectées de pesto, à un bifteck de flanc grillé et à un savoureux pain.

Présentez le bifteck de flanc grillé sur une grande planche de bois et garnissez l’un des coins avec du cresson, de la coriandre et du persil italien frais pour une présentation simple, mais dramatique. Assurez-vous que les assiettes et les bols de service soient plus grands que leur contenu; la présentation des salades est toujours plus jolie lorsque rien ne dépasse des bols.

Si votre repas comprend plusieurs mets, minimalisez le nombre de hors-d’œuvre. Ma préférence est d’offrir deux sortes différentes d’olives, telles que niçoises et picholines, et quelques amandes grillées servies chaudes. Vous n’avez qu’à mélanger des amandes mondées avec assez d’huile d’olive pour les enrober et ensuite les saupoudrer de gros sel de mer. Grillez les amandes de 5 à 7 minutes dans un four de 350 °F et servir chaud. (Vous pouvez également les préparer bien avant le repas et ne les réchauffer que quelques minutes avant de les servir.) Servez les amandes et les olives dans des bols quelque peu différents, mais tentez de rattacher un thème commun aux deux. Par exemple, utilisez des bols blancs de grandeurs et de formes différentes, ou peut-être des bols en faïence de couleurs similaires.

 

 



COMMENTAIRES