Loading

bien recevoir

un mot sur les hors-d’œuvre

publié à : Aliments  |  15 octobre, 2015

Ma philosophie en ce qui concerne les entrées, pour ainsi dire, se résume à l’idée que les hors d’œuvre doivent donner le ton aux plats qui vont suivre et non les éclipser. Si vous organisez un repas dont la composition comprend plusieurs services, alors les amuse-bouche devraient être simples et légers, sauf si l’apéritif est d’une durée supérieure à une heure. Par exemple, pour capter l’intérêt des convives, servez une belle palette de variétés d’olives telles que les olives arbequina, niçoises ou picholines, tout aussi fabuleuses l’une que l’autre. Combinez-les à un bol d’amandes grillées à la fleur de sel et servies chaudes et peut-être même une trempette ou tartinade salée telle que la trempette aux oignons caramélisés et au fromage bleu accompagnée de quelques pains minces et raincoast crisps®.

Si vous planifiez un apéritif de plus d’une heure avant le repas, ajouter au menu un ou deux hors-d’œuvre servis en portions individuelles pour satisfaire l’appétit des convives plus affamés. Par contre, si vous organisez un apéritif dînatoire, il faut compter de 8 à 12 petits plats chauds et froids que l’on peut manger avec les doigts. N’oubliez pas qu’il est préférable de servir en premier les hors d’œuvre froids, ensuite les mini-bouchées chaudes, car les invités retournent rarement aux entrées froides après avoir consommé les aliments chauds, sauf lors des très chaudes journées d’été.

Les entrées sont l’entrée en matière d’un repas et, avec les desserts, s’avèrent très fréquemment pour moi les moments les plus agréables du repas, car on propose souvent des associations plus fantaisistes de saveurs. Il faut dire que j’aime les effets dramatiques, les différentes textures et la combinaison chaud et froid. D’ailleurs, deux recettes me viennent particulièrement à l’esprit : la tapenade aux olives et aux figues et le camembert grillé au four. Ces deux entrées s’accompagnent délicieusement d’une salade verte pour le premier service du repas et permettent de décliner les contrastes sucré, salé et chaud avec frais, croustillant et froid.

N’oubliez pas que l’hôte ou l’hôtesse doit accompagner ses invités tout le long de la soirée et ne pas s’éclipser toutes les deux minutes à la cuisine. Il faut, par conséquent, harmoniser l’ensemble des préparatifs. Optez pour la simplicité en choisissant des aliments, des trempettes et des plats que l’on peut préparer à l’avance. Vos invités sont venus vous voir et vous les avez invités pour les voir aussi, alors vous devez sortir de la cuisine à un moment donné et leur dire bonjour!



COMMENTAIRES